Devenir artisan en cosmétique – L’expérience de Céline Detremmerie

Devenir artisan en cosmétique

Écrit par Nicolas Cléton

jeudi, Août 27

Si tu te demandes comment devenir artisan en cosmétique, tu auras des éléments de réponse grâce au retour d’expérience de Céline Detremmerie (Aiyana Cosmétique). J’ai rencontré Céline dans le cadre de nos interviews casquettes.

J’ai découvert Aiyana Cosmétique sur Facebook et quand j’ai vu que Céline habitait pas très loin de chez moi, je suis allé à sa rencontre. On ne peut pas dire que je sois adepte de cosmétique haha, mais je suis ressorti avec une meilleure compréhension de son métier. On est pas du tout dans le bling bling ou dans les produits de beauté industriels bourrés de substances nocives. Tu vas découvrir un univers de bien être et un profond respect pour la nature et le corps.

Fonce ça vaut le détour ! 😃

Expérience N°1 d’une artisan en cosmétique : apprendre au fur et à mesure

Apprendre des anciens

Après plusieurs Jobs dans la recherche en agronomie ou dans un service qualité alimentaire, Céline va faire un voyage qui va changer sa vie. C’est après un séjour en Amérique Latine, chez les indiens mapuches, que la première graine sera semée pour notre future entrepreneuse :

J’aime beaucoup discuter avec les anciens et chez les indiens mapouches j’ai appris à mieux travailler en fonction des lunaisons. À ne pas toucher à la terre quand il y a les astres par exemple. J’ai appris à mieux écouter les cycles de la nature ou le cycle féminin. On retrouve beaucoup cette expérience dans mes produits. 

Céline Detremmerie (artisan en cosmétique) – Aiyana Cosmétique

Dès le début de notre conversation, je sens une profonde admiration pour ce peuple très ancré et attaché à la terre :

Mapouche ça veut dire “les gens de la terre”. Il y a les indiens d’Amérique du nord comme les incas et les Mapuches. Ce sont les indiens qui ont résisté le plus longtemps à la colonisation espagnole. Ce sont des guerriers à la base, qui défendent leur terre. Mon côté spirituel, qui me pousse à apprendre à écouter ou à ressentir, je l’ai appris là-bas. On apprend à interpréter les frissons inexplicables, et on comprend qu’il y a quelque chose autour de soi. 

Céline Detremmerie (artisan en cosmétique) – Aiyana Cosmétique

L’auto formation

Céline est adepte du “lifelong learning” ou apprentissage tout au long de la vie grâce à des lectures, des formations ou des séminaires. Cette philosophie de vie, elle l’enseigne à ses 4 enfants. Cet état d’esprit lui a permis de gérer entièrement son activité de façon autonome. Qu’il s’agisse du site internet, des réseaux sociaux ou même de la création du logo. Ce goût de la recherche lui a aussi permis de perfectionner ses produits :

Au début je travaillais vraiment sur ce qui me plaisait au niveau odorat. Ensuite je me suis auto formé sur les messages olfactifs que les plantes vont donner. Par exemple, le premier sérum que j’avais fait, dans son message c’était un homme qui a bien les pieds sur terre, pas au niveau de l’âge mais plus sur la maturité, il sait où il veut aller. Le deuxième c’est “en devenir”, il y a encore un peu d’instabilité, il est pas encore à 100% pieds sur terre. 

Céline Detremmerie (artisan en cosmétique) – Aiyana Cosmétique

Celine a mis 6 ans pour perfectionner ses produits. 6 ans de recherche et développement pour enfin pouvoir proposer ses sérums à la vente. Notre artisan en cosmétique a pris le temps de suivre des formations en ligne et elle nous conseille Sébastien le marketeur français ou un bouquin d’Olivier Roland Tout le monde n’a pas la chance de rater ses études.

Céline Detremmerie

Expérience N°2 d’une artisan en cosmétique : Trouver des moyens de se ressourcer

Une activité prenante

Céline cultive elle même les plantes dans ses sérums et elle dû installer un véritable laboratoire pour répondre aux exigences sanitaires. tout ceci demande beaucoup d’investissement et heureusement que Jean-François, son mari, est bricoleur.

Dès le levé du jour notre entrepreneuse est debout pour s’occuper de ses plantes. Il n’est pas rare qu’elle finisse ses journées vers 21h – 22h. Les vacances ne sont pas non plus envisageables et surtout au commencement.

J’aime ma vie, j’aime mon rythme, j’ai aucun stress et si je dois prendre mon week-end pour aller voir ma famille je le prendrai. Maintenant je sais qu’à côté de ça je vais être capable de bosser plus tard le soir ou plus tôt le matin. 

Céline Detremmerie (artisan en cosmétique) – Aiyana Cosmétique

Prendre l’énergie là où elle est

Pourtant, malgré les difficultés, Celine pète la forme ! Et elle semble tout à fait épanouie. Comment fait-elle ? Eh bien c’est son travail spirituel qui la rend sensible à la transmission des énergies. Il y a des forces qui peuvent venir de la nature ou des liens avec les personnes.

Hier soir j’étais naze je perdais un peu la voix, j’étais même à deux doigts d’annuler notre rdv. J’ai reçu un beau message et ça m’a apporté une bouffée d’énergie énorme. Savoir que maintenant je peux prendre soin de certaines personnes ça me ressource. Me rendre compte que je peux apporter, faire du bien, rebooster le moral de beaucoup de femmes, ça vaut tous mes efforts. J’ai jamais testé la coke mais moi mon rail de coke c’est ça ! 

Céline Detremmerie (artisan en cosmétique) – Aiyana Cosmétique

Et le message en question venait justement d’une cliente vendeuse de cosmétique. Apparemment elle semblait conquise et elle ne trouvait pas de produits aussi efficaces que les siens. C’est en parlant avec Céline que j’ai compris l’importance du retour client pour les artisans, et c’est pour ça que je prévois de mettre l’accent sur ces échanges dans notre projet d’appli.

Celine a une autre astuce pour garder la pêche et éviter de broyer du noir :

Il faut trouver son unicité, savoir pourquoi on vend son produit et pas un autre ? Ensuite il faut être capable de se le noter. C’est ce que je fais maintenant. J’écris pourquoi mon produit à moi est bon et Je tiens un carnet de ce que je fais pendant la journée. Il y a les points positifs et les points à améliorer.

Céline Detremmerie (artisan en cosmétique) – Aiyana Cosmétique

Devenir artisan en cosmétique

Expérience N°3 d’une artisan en cosmétique : le produit permet de créer du lien avec les clients

Une touche d’attention dans chaque produit

Tout le monde ou presque peut voir la différence entre un produit industriel et un produit artisanal. Nous sommes de plus en plus nombreux à chercher l’authenticité dans notre consommation. Avec Céline, le moins que l’on puisse dire c’est que ses produits se démarquent des cosmétiques industriels. Dans la culture des plantes, dans la fabrication, dans le packaging ou dans la relation client, tout est pensé pour former un produit unique, avec une réelle intention de faire du bien pour le client.

Quand je prépare les coffrets, je fais une incantation / prière / chansonnette, on l’appelle comme on veut. Je passe un moment pour que la personne reçoive le coffret avec un petit quelque chose pensé spécifiquement pour elle.

Céline Detremmerie (artisan en cosmétique) – Aiyana Cosmétique

Céline parle d’une approche holistique (dans sa globalité). C’est pour ça qu’elle propose également des massages et qu’elle explique sur ses réseaux comment les réaliser de façon autonome.

J’explique l’intérêt de prendre 10-15 minutes pour soi tous les jours, le temps d’une tisane. Je montre comment faire un auto massage pour le côté lymphatique pour éliminer les toxines. Je veux qu’on se fasse du bien. La peau c’est le plus grand organe, c’est celui qui protège tout. On le voit dans tous les adages “je ne suis pas bien dans ma peau” “je suis à fleur de peau”.

Céline Detremmerie (artisan en cosmétique) – Aiyana Cosmétique

Partager ses convictions

Toute la démarche de Céline est basée sur de réelles convictions. On sent très bien sa communion avec la nature et c’est comme si elle était partie en croisade pour la défendre 😀Et ce rapport avec l’environnement ne date pas d’hier :

Les pollinisateur sauvages ça a toujours été ma voie, d’être capable à partir des insectes de voir si l’environnement est bon. Juste après mes études j’ai travaillé en apiculture, j’ai donné des cours et je montais des projets à l’international au Congo et en Equateur.

Céline Detremmerie (artisan en cosmétique) – Aiyana Cosmétique

C’est pour cela que dans son projet il y a un intérêt écologique entier. Dans le choix des flacons ou dans le fait qu’ils soient consignés par exemple. Il n’y a pas de sur emballage et les paniers sont garnis des écorces d’arbre qui sont autour de chez elle. C’est un aspect environnemental qui est poussé bien plus loin qu’une certification “consmé bio”. Et Aiyana Cosmétique bénéficiera bien de ce type de certification, Céline prévoit tous les audits et son laboratoire est prêt pour les contrôles 💪🏻

Aiyana Cosmétique

Tu as lu jusqu’ici ? Bravo !

Tu as maintenant un peu d’expérience de Celine Detemmerie. J’espère que tu as des éléments de réponse sur comment devenir artisan en cosmétique 😀

Céline se laisse guider par sa passion et elle agit tous les jours pour partager son amour des plantes et leurs bienfaits. Quand on sait toute l’énergie qu’elle met dans ses produits sa donne envie d’essayer haha.

Si tu passes dans notre belle côte d’opale, il y a un détour à faire à Hesdin l’Abbé pour rencontrer Céline, il suffit de passer un appel ou de la contacter sur les réseaux pour qu’elle prévoit une présentation personnalisée de ses produits.

Toutes les infos sur son site internet : Aiyana Cosmétique

Suis-nous sur les réseaux, il y a des photos et anectodes en plus. Surtout sur insta 😉

Vous aimerez aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

👉 Ne loupe pas les nouveaux articles !

En t’inscrivant à notre newsletter tu recevras les nouveaux articles un peu avant tout le monde 😎

(tu pourras te désinscrire très facilement si besoin)